L’Agence Nationale de la Sécurité Informatique met en garde contre une vague de cyber-harcèlement

L’Agence Nationale de la Sécurité Informatique met en garde contre une vague de cyber-harcèlement

L’Agence Nationale de la Sécurité Informatique met en garde contre une vague de cyber-harcèlement qui cible les utilisateurs et ce, en utilisant des #emails de type #scam (comme l’exemple ci-après) pour #demander des rançons à leurs victimes en les invitant à verser une somme d’argent en bitcoin.

hacker
Le pirate envoie un email-spam indiquant qu’il dispose du mots de passe de sa victime, qu’il a pris le contrôle à distance de son navigateur web et qu’il l’a filmé via sa webcam lorsqu’elle a accédé aux sites web pornographiques. Enfin, il demande une rançon à verser, au plutard après 24h, à défaut de tout envoyer aux contacts de la victime.
Piratage

À ce titre, l’ANSI recommande d’ignorer ces emails et de suivre les mesures préventives suivantes :

– Refusez toute demande d’acte illicite sur Internet.

– Désactivez votre webcam ou toute autre caméra connectée à Internet lorsque vous n’ y avez pas besoin.

– Ne pas répondre aux emails non sollicités demandant vos informations personnelles.

– Changez vos mots de passe régulièrement tout en optant pour des mots de passe complexes (chiffres, lettres et caractères spéciaux).

– Ne pas payer la rançon.

– N’enregistrez pas vos logins, mots de passe et vos identifiants bancaires dans les navigateurs web.

– Mettez à jour vos navigateurs web avec les dernières versions.

– Installez les extensions « Netcraft » et « adblockplus » dans votre navigateur web.

– Vérifiez l’authenticité des expéditeurs avant la lecture de chaque message reçu par e-mail ou affiché sur votre mûr de Facebook / Twitter / Instagram et en cas de doute n’y répondez pas.

Laisser une réponse