Cisco, gagnant et artisan de la peur envers les routeurs chinois ?

Cisco, gagnant et artisan de la peur envers les routeurs chinois ?


D’après le Washington Post, Cisco pourrait bien avoir contribué à la campagne menée aux Etats-Unis contre les routeurs chinois. Cisco, vivement concurrencé par Huawei et ZTE, aurait commencé dès 2011 à mettre en garde les entreprises des télécoms, des clients potentiels, contre un risque d’espionnage.

A tort ou à raison, la situation se complique pour les équipementiers réseaux chinois, accusés d’être trop proches du pouvoir politique chinois et donc de constituer une menace pour la sécurité nationale des Etats.

La Commission du renseignement du Congrès américain considère que les routeurs, déployés entre autres grâce à un dumping supposé pratiqué par la Chine, ne permettent pas de garantir la sécurité et l’absence d’espionnage, préconisant donc de les interdire.

Le marketing par la peur ?

Mais d’après le Washington Post, les politiques ne sont pas les seuls à vouloir faire barrage à Huawei et ZTE. Cisco, leur concurrent américain, serait à l’origine d’un intense lobbying. Et l’équipementier n’hésiterait pas à exploiter cette peur des routeurs chinois comme un argument commercial.

Dès septembre 2011, Cisco aurait commencé à mettre en garde les entreprises de télécommunications, des clients potentiels, de risques d’espionnage à conclure des contrats avec Huawei. Ces arguments, la firme américaine les développerait dans un document de 7 pages que le Post s’est procuré.

Et ce même document, dont l’authenticité reste à démontrer cependant, pourrait bien avoir été transmis également aux membres du Congrès américain. Lors des auditions de Huawei and ZTE, certains élus ont en effet utilisé des éléments de langage similaires à ceux employés de le document attribué à Cisco.
Source ZDNet.fr
www.digivoip.tn

Laisser une réponse